Un brin de cheminement historique dans les méandres du temps terrestre

Depuis que le monde est monde, et que les êtres humains occupent ce territoire, ils vont et viennent au gré de leurs besoins.

  1. D’abord résoudre les besoins fondamentaux : se nourrir, s’abrite… les voilà chasseurs-cueilleurs, il y a plus de 50 000 ans…à partir de l’Afrique semble t’il…Ces derniers vivent sous un climat tropical chaud et sec.. Les voyez-vous se répandre vers l’Europe, vers l’Asie centrale, et la chine.. traversant le détroit de Behring pour coloniser l’actuelle Amérique du Nord, puis du centre, puis du Sud…C’est l’ ADAM et l’ EVE …L’Humanité primordiale du paléolithique. Une image : Celle de la FEUILLE..Ce sont les groupe sanguins O..Qui donnent plus qu’ils ne reçoivent. Ces êtres ont la prudence, l’ingéniosité, le sens du clan développés par leur mode de vie…Ce sont les premiers herboristes…les futurs groupes d’Ovates dans la philosophie  des  druides, les premiers “pharmaciens préparateurs  avec “Mère  NATURE”
  2. Le voyage de ces êtres se poursuit et ils vont , pour certains devoir s’adapter à des changements climatiques (et oui, il y a bien longtemps et il y en a eu..);Des glaciations, des périodes de refroidissement, un abaissement du niveau des mers… Alors certains Sapiens-Sapiens deviennent agriculteurs! Pour l’instant d’une agriculture primitive, et dans des zones bien spécifiques : Moyen-Orient, vallées des grands fleuves du Nil, de l’Indus, du Brahmapoutre et du Fleuve jaune en chine, ainsi qu’en Europe du Sud.. Ce sont des endroits chauds et humides favorables à la sédentarité. Le blé et l’orge au moyen Orient sont domestiqués, le mil en Chine du Nord, le riz en Chine du Sud…                                                                                                                                                La diffusion de cet évènement agricole se fait lentement et suit les modifications climatiques… De nouveau des compétences apparaissent qui sont celles de CAÏN, l’AGRICULTEUR, protecteur, accueillant, sociable. De la Feuille succède  à la RACINE.Ce sont les groupes sanguins A qui rejettent le groupe B.
  3. Et en des périodes similaires, en d’autres lieux, certains se mettent à la domestication des animaux dits animaux de bétail… ABEL LE NOMADE est arrivé...Le mode de vie demeure le nomadisme, opposé à la sédentarisation.Les conditions climatiques sont plus rudes, plus froides, moins ensoleillées.. Ils vivent dans le “croissant Fertile”entre le Tigre et l’Euphrate. Il apparait que les premiers éleveurs se trouvaient aux confins de la Chine et de la Russie actuelle, la région du lac Baïkal, l’Asie centrale et la Mongolie. Les qualités sont de se trouver là où on l’attend le moins, de dépendre de façon imprévisible des éléments, la subtilité, le sens du rêve face aux immensités parcourues. De la racine arrive la FLEUR. Ce sont les groupes sanguins B qui rejettent le groupe A.
  4. Et puis Entre le premier et le deuxième millénaire précédent l’ère chrétienne, les croisement de populations conduisent à des croisement entre sédentaires et Nomades. SETH-HENOCH, PROPHÉTIQUE, celui à partir duquel on commença à invoquer le nom de Dieu…C’est le groupe sanguin AB,qui ne peut recevoir ni de A,ni de B qui le tuent.. Et avec lui un grand “chambardement” qui eut tendance à oublier “Mère NATURE”…

Et voilà résumés les étonnantes prouesses adaptatives et  ballets des humains sur la planète Terre…nos ancêtres..et nous-mêmes