Il m’apparaît que la santé passe aussi par un équilibre de la Vie sur cette planète… voici un entretien très clair d’un homme très sérieux en terme de connaissances que je souhaite partager avec vous…

 “Publié dans

5d810290-6826-11e5-8099-53b3ea189281_portrait

Après avoir passé toute sa vie à observer le Cosmos, Hubert Reeves milite aujourd’hui pour l’écologie et la biodiversité. Il est l’actif président d’honneur de l’association “Humanité et Biodiversité” qu’il a présidée de 2001 à 2015. Selon lui, si on ne fait rien, si on laisse aller, si on continue à dilapider et à détériorer la nature, l’humanité tout entière pourrait disparaÎtre…

Extraits du Grand entretien accordé à Caroline de Juglart pour M6…..

L’ECOLOGIE
Comment passe-t-on de la cosmologie à l’écologie ?

Quand on me demande quel est le rapport entre l’astronomie et l’écologie, j’aime bien répondre que ce sont les deux volets d’une même histoire.

L’astronomie, c’est notre passé. Elle décrit les phénomènes stellaires, planétaires, galactiques, physiques, chimiques, etc., qui font que nous sommes tous les deux ici vivants en train de parler ensemble !

L’écologie, c’est notre futur. Elle permet de prendre conscience du fait que notre vie sur la terre pourrait être menacée si nous continuons à détériorer la planète. Ce sont donc deux sciences complémentaires.

LA MENACE
Vous semblez inquiet. L’humanité est-elle réellement menacée ?

Oui, l’humanité est malheureusement menacée. Il faut vraiment être aveugle pour en douter : le réchauffement climatique, l’acidification des océans, la pollution, l’érosion de la biodiversité… Nous avons profondément transformé notre planète par nos activités.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Il y a environ 10 millions d’années une espèce animale a reçu sur la terre un cadeau magnifique : une super intelligence ! Pourquoi ? Comment ? On ne le sait pas très bien. Ce que l’on sait, c’est que cette super intelligence a permis à nos ancêtres de survivre dans des conditions très difficiles. Ils n’avaient pas de grandes dents, pas de carapaces, ne couraient pas très vite. Grâce à cette super intelligence ils ont su fabriquer des pièges et des frondes pour se défendre et se nourrir. Mais plus tard les hommes ont imaginé des armes plus sophistiquées : des fusils, des canons et même des bombes atomiques qui auraient pu éliminer l’humanité tout entière pendant la guerre froide !

D’autre part, nous sommes une espèce très fragile qui a besoin de beaucoup de conditions pour survivre. Or nous avons détérioré notre environnement.
Je vous donne un exemple. Aujourd’hui nous avons des bateaux de pêche qui prennent des quantités énormes de poissons en un rien de temps. Résultat, nous pêchons deux fois plus de poissons qu’il ne s’en reproduit. Là, vous avez toute l’histoire en résumé ! Nous sommes une espèce très saccageuse.
Il faut bien comprendre que la Terre n’est pas infinie, que les réserves ne sont pas infinies.

Comment s’en sortir ?

Il ne s’agit pas de sauver la terre ! La terre va très bien. Elle tourne toujours autour du soleil ! Non, il s’agit plutôt de gérer notre intelligence. C’est à dire, évitez que nos propres créations nous éliminent, changer notre rapport avec la nature, cesser de la détériorer et de la dilapider.
Vous savez, les espèces qui durent sur la planète sont celles comme les tortues, depuis plus de 200 millions d’années, vivent en harmonie avec la nature.

L’intégralité de l’entretien là https://fr.news.yahoo.com/le-grand-entretien-hubert-reeves-nous-ne-savons-pas-a-quoi-ressemblera-cette-planete-dans-50-ans-102406310.html